Inauguration du Village pour garçons au Honduras

Par Maryline Lefebvre O'Shea, Présidente de VMPE

Le matin de l'inauguration a débuté avec la bénédiction du nouveau Village, par Juan José Pineda, évêque auxiliaire de l'archidiocèse de Tegucigalpa, devant une grande assemblée d'environ 500 personnes - notamment les invités et les bienfaiteurs, les enseignants, les 250 nouveaux et les tous jeunes étudiants qui venaient de commencer l'école en janvier dernier et un groupe d'étudiantes du Village pour filles à proximité. Au début, il était difficile de réaliser que ces enfants qui semblaient avoir que 7 ou 8 ans avaient au moins 12 ans. Les années de malnutrition ont en effet freiné leur croissance, et bien qu'ils mangent désormais 3 repas sains par jour sous la garde des soeurs, ces années de malnutrition seront difficiles à "rattraper" si elles le sont. Il était évident pour tous que tous ces enfants étaient heureux et fiers d'avoir cette opportunité ! Ils nous souriaient tout le temps et ne manquaient de nous montrer leurs compétences linguistiques, en claironnant "Hello" et "How are you ?" chaque fois qu'ils le pouvaient. Après la messe, quatre des garçons ont mené la cérémonie du drapeau, et Soeur Maria Cho a donné un discours de bienvenue à tous. Il était particulièrement intéressant de comprendre l'impact profond que ce programme a sur le pays. Ce message a ensuite été renforcé par le Président du Honduras, Juan Orlando Hernández.

La célébration a été complétée par des spectacles de musique et de danse préparés par les jeunes étudiants et a été suivie de la cérémonie officielle de l'inauguration avec la découverte de la plaque d'honneur - dédiée au gouvernement du Honduras et au donateur du terrain, M. Henry Arévaldo - au Centre du campus. C'était un tel honneur de rencontrer le Président et la première dame.

Monseigneur Pineda, évêque auxiliaire de l'archidiocèse de Tegucigalpa; La Première Dame du Honduras Mme Gladys Caballero de Arévalo; Un de nos nouveaux étudiants; Le président du Honduras, Juan Orlando Hernández; Et Sœur Maria Cho.

La nouvelle installation est incroyablement bien aménagée, mais reste modeste et pratique : l'espace est optimisé comme dans tous les autres villages. Les dortoirs comportent des lits superposés et des espaces de restauration immédiatement en face des salles de classe et des salles de bains. Le gymnase et les terrains de sport ont une place importante au Village pour garçons, donnant aux étudiants la possibilité de pratiquer le football, le basketball et bien d'autres activités. Le lendemain, nous avons visité le Village pour Filles et nous avons assisté à quelques cours: anglais, informatique, mathématiques ... Tout comme lors de mes visites précédentes au Guatemala et au Mexique, j'ai vu des enfants autodisciplinés, désireux d'apprendre, polis, gentils et drôle. Nous avons également eu la chance de passer une après-midi entière à jouer avec 750 étudiantes ! - et je peux vous assurer que je n'ai jamais vu autant de rire en un seul endroit! Danse, sports collectifs, partage de photos, confidences ont rythmé cette fabuleuse après midi. En connaissant les conditions de vie initiales de ces filles, il était difficile de concilier ces rires avec l'extrême pauvreté qui touche leurs familles à la maison. Je partagerai mon témoignage d'une visite à domicile dans une autre note à suivre ...