Plus d’un demi-siècle au service des plus pauvres

C’est avec beaucoup de tristesse que nous vous annonçons le décès de sœur Michaëla. Elle nous a quittés le 27 mars 2019 à Busan, en Corée du Sud. Elle avait 78 ans.

Sœur Michaela est née le 3 février 1941 à Weesong Kun, dans la province de Buk. La religieuse a été l'une des premières à se joindre au père Al pour s’occuper des plus pauvres au lendemain de la guerre de Corée. Membre de la congrégation des Sœurs de Marie depuis sa création en 1964, elle a suivi le père Schwartz aux Philippines en 1984, pays où progressivement 4 nouveaux villages pour enfants seront construits. Un an plus tard, il lui a confié la direction des Sœurs de Marie aux Philippines dont elle est devenue la mère supérieure. Elle a repris le flambeau après le décès du père Al en 1992 et donc la gestion des programmes et la création de nouveaux Villages du Monde pour Enfants.

Une mission que la religieuse a menée avec un grand dévouement et un sincère attachement aux enfants qu’elle a côtoyés durant toute ces années.

Sœur Michaela a ainsi organisé la construction de 5 Villages supplémentaires pour les enfants les plus pauvres - aux Philippines, au Mexique, au Guatemala et au Brésil –, ouvert des crèches et des services médicaux pour les plus pauvres. Elle s’est impliquée personnellement dans la levée de fonds nécessaires aux travaux mais aussi aux achats des denrées alimentaires, des vêtements et au recrutement des professeurs en charge de l’éducation des enfants. Ce sont plusieurs milliers d’enfants pauvres qui ont pu bénéficier d’une éducation générale et professionnelle, qui ont ainsi été nourris 3 fois par jour, hébergés et soignés.

Sœur Michaela aura été mère supérieure de la congrégation de 1992 à 2011 et a porté tous ces projets avec énergie et dévotion. Elle est restée activement impliquée dans le travail des sœurs jusqu'en 2017.

En France, elle a participé à la création de l’association Villages du monde pour Enfants en 1999 et a siégé au Conseil d’administration durant de longues années.

Son dévouement a transformé la vie de centaines de milliers d'enfants qui lui en sont toujours reconnaissants. Grâce à elle, ils ont pu se construire un avenir loin de la pauvreté.