LE VILLAGE POUR FILLES DE TALISAY

En 1983, le fondateur des Soeurs de Marie et de Villages du Monde pour Enfants, le Père Al, s'était rendu aux Philippines pour recevoir le prix Ramon Magsaysay pour les relations internationales (l'équivalent au Prix Nobel pour la Paix en Asie). Ce prix récompensait son oeuvre exemplaire au service des enfants pauvres de Corée du Sud. A cette occasion, il rencontra son Eminence le Cardinal Jaime Sin qui l'invita à construire des Villages aux Philippines pour les enfants pauvres.

Le 15 août 1986, un Village pour filles et un Village pour garçons ont été inaugurés à Manille. Ces deux Villages ont ensuite été remplacés par les Villages d'Adlas et de Biga.

La pauvreté était telle aux Philippines que rapidement, les Soeurs de Marie ont pris la décision d'étendre les programmes afin de permettre à plus d'enfants pauvres d'être pris en charge dans leurs Villages.

Ainsi, le 23 août 1990, le Village pour filles de Talisay a été inauguré sur l'île de Cebu, au coeur de l'archipel des Philippines.

En 2019, il a accueilli 3 622 filles pauvres afin de leur permettre d'aller à l'école, d'apprendre un métier et d'être hébergées, nourries et soignées.

Soeur Belinda est la Mère Supérieure du Village. 27 Soeurs sont présentes à ses côtés, au quotidien, pour assurer la logistique du Village et prendre soin des enfants.

TALISAY EN BREF

The Sisters of Mary's Girlstown in Talisay
J.P. Rizal Street, Poblacion
6045 CEBU
Philippines

Capacité: 3 622 filles

Ouvert en 1990

L'ACCUEIL DES ENFANTS PAUVRES

Dans le Village de Talisay, comme dans tous les Villages du Monde pour Enfants, les filles bénéficient d'une prise-en-charge globale, en plus de l'éducation et de la formation professionnelle. Cela comprend la nourriture avec trois repas équilibrés par jour, les soins grâce à une infirmerie construite sur place et l'hébergement avec un système d'internat. Les filles ont également accès à de nombreuses activités culturelles, artistiques et sportives pendant leur temps libre. Cela permet à ces enfants qui ont grandi dans la pauvreté de développer tout leur potentiel !

Pour cela, le Village de Talisay, est équipé de trois bâtiments de sept étages comprenant dortoirs, réfectoires, bibliothèques et salles de classe. Deux bâtiments annexes sont dédiés aux formations professionnelles. A l'extérieur, le Village dispose d'espaces sportifs (2 gymnases... et 17 terrains de basket !) ainsi que de nombreux espaces verts.

L'éDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Accueillis dans le Village à l'âge de 12 ans environ, les enfants suivent une scolarité générale, du collège jusqu'à la fin du lycée.

Chaque année dans le Village de Talisay, plus de 450 jeunes filles obtiennent l'équivalent du baccalauréat. 

En plus de cette formation générale, les enfants suivent une formation professionnelle dans les Villages afin d'apprendre un métier. C'est cette compétence qui leur permettra de trouver un bon travail plus tard et de sortir pour toujours de la pauvreté.

Dans le Village de Talisay, les filles peuvent suivre une formation professionnelle en lien avec l'économie de leur pays :

  • Comptabilité
  • Boulangerie et pâtisserie
  • Maintenance informatique
  • Mécatronique
  • Electronique
  • Dessin industriel
  • Stylisme

79 professeurs sont employés par le Village pour assurer la tenue des cours généraux et professionnels, en accord avec le programme scolaire national.

 

LE TéMOIGNAGE d'UNE élève

"Je m'appelle Ena Mae, j'ai 13 ans et je suis l'aînée d'une famille de six enfants. Mon père travaille dans la construction et ma mère est femme au foyer. Ma famille est trop pauvre, alors nous vivons dans une cabane entourée de détritus. Nous avons souvent fait face au manque de nourriture, particulièrement quand j'étais bébé. C'est pour ça que je suis assez petite, à cause du manque de nourriture. Parfois, j'entends mes frères et soeurs pleurer et chercher de la nourriture, mais nos parents ne peuvent pas nous donner assez à manger.

Malgré cela, je fais de mon mieux à l'école. J'ai fini l'école primaire avec les honneurs et j'ai promis à mon père que je travaillerai toujours dur, pour pouvoir les aider quand j'aurai terminé mon éducation.

J'ai eu le privilège d'être acceptée dans le Village des Soeurs de Marie. C'était une nouvelle incroyable pour ma famille : ils ont pleuré de joie quand ils l'ont appris. Maintenant que j'ai cette opportunité, je vais tout faire pour étudier et développer mes capacités.

J'aime chanter, danser, jouer au volley. Plus tard, je veux devenir professeur et sinon, je voudrais devenir avocate.

Je suis vraiment reconnaissante d'être ici avec les Soeurs de Marie. Je remercie le Seigneur de m'avoir amené ici. J'apprends beaucoup ici : par exemple, à coudre et à faire des présentations sur l'ordinateur. Malgré la pandémie (NB : ce témoignage a été écrit en septembre 2020), nous continuons d'étudier grâce aux classes par visioconférence et à l'aide des anciens élèves. Je fais partie des meilleures élèves et je continue de travailler dur. Je construis ma confiance en moi, aussi, ici : lors d'une activité organisée dans le Village, j'ai chanté devant tous les étudiants ! J'étais super contente de pouvoir m'exprimer devant tout le monde.

Merci à tous les donateurs qui financent mes études et à tous les étudiants des écoles des Soeurs de Marie. Que Dieu protège les Soeurs de Marie et tous ceux qui me soutiennent, moi et les autres enfants, inconditionnellement".

Ena Mae, dans le Village de Talisay

Ena Mae, devant sa maison avec sa famille

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

Dans tous les Villages, nous avons besoin de votre aide pour offrir aux enfants
l'éducation, la nourriture, les soins et l'hébergement.

Aidez les enfants en faisant un don