Quelques 20 millions de repas servis par an !

La majorité des enfants qui arrivent dans les Villages ont un parcours nutritionnel chaotique lié aux aléas de la pauvreté : un repas par jour pour certains, faim, repas déséquilibrés, mono diète… avec des conséquences sur la santé et le développement des enfants.

L’enjeu pour les Sœurs de Marie est à la fois de réussir à nourrir chaque jour plus de 20 000 enfants mais aussi de rétablir un équilibre alimentaire.  Ainsi, dans les Villages, les menus sont élaborés de manière à répondre à cette double contrainte.

Avec plus de 20 millions de repas servis par an, le budget alimentation est l’un des budgets les plus importants.
Dans chaque Village, une sœur gère l’économat. Cette sœur, affectueusement surnommée Sister Market (sœur Marché), achète au juste prix des tonnes de nourriture : du lait pour le petit déjeuner des enfants, de la farine pour le pain, du riz, des légumes (800 kg par repas pour les 11 000 enfants des Philippines), organise les livraisons.

Sur place le potager des enfants, ou des piscicultures peuvent compléter le quotidien mais l’essentiel est acheté. Alors quand le prix des denrées alimentaires augmente comme aux Philippines, c’est tout le budget qui est impacté !

Côté cuisine, des cuisiniers sont recrutés et assurent les 3 repas par jour. Ils sont 8 à Guadalajara et préparent 42 000 repas chaque semaine. Pour optimiser au mieux les coûts, mais aussi parce que le boulanger n’arrivait pas à livrer tous les jours le nombre de pains nécessaire, les Sœurs de Marie ont créé des boulangeries.

Toute une logistique est par ailleurs nécessaire pour l’eau : pompes, réservoirs à eau…

Au final, les Sœurs ont développé tout un savoir-faire, bien rôdé après plus d’un demi-siècle d’expérience.

Vous aussi, vous pouvez soutenir Villages du Monde pour Enfants et offrir les meilleures chances à un enfant par un don ponctuel ou un don régulier.