Notre Fondateur, le Père Al

Aloysius Schwartz est le fondateur des Villages du Monde pour Enfants et de la Congrégation des Sœurs de Marie. Communément appelé “Père Al” par tous ceux qui l’entouraient, il a dédié sa vie aux pauvres et est devenu un second père pour d’innombrables enfants, partout dans le monde.

Découvrez la vie du Père Al

Un Saint en devenir...
Father AL

Aloysius Schwartz, à l'âge de 21 ans

Le film de sa vie

Vous voulez en savoir encore plus sur la vie si inspirante du Père Aloysius Schwartz ? Un film lui est consacré, que vous pouvez visionner en cliquant ici. Vous y retrouverez les étapes de sa vie et en apprendrez plus sur les programmes qu'il a menés au service des plus pauvres.

La bibliographie du Père Al

Bien que le Père Al ait quitté notre monde en 1992, nous avons la chance de pouvoir compter sur ses écrits pour nous rappeler l'histoire de sa mission et pour nous aider à accéder à une vie remplie de sens, dédiée aux pauvres :

  • Killing Me Softly

Ce récit autobiographique des dernières années de la vie de notre fondateur est aussi touchant qu'inspirant. Le Père Al y retrace sa lutte incessante contre la maladie tout en poursuivant avec abnégation et dévotion sa mission, à la tête de deux congrégations religieuses, celles des Soeurs de Marie et des Frères du Christ. : accueillir les enfants les plus pauvres dans les Villages, prendre soin des sans-abris, des pauvres et des handicapés dans des résidences d'accueil, soigner les malades dans deux hôpitaux.

  • The Starved and the Silent

Dans cet ouvrage, le Père Al retrace son arrivée en Corée du Sud et sa rencontre dramatique avec les plus pauvres par mis les plus pauvres. Ce libre est autobiographique dans sa forme, mais l’histoire de la vie du Père Al est seulement la toile de fond où se joue le drame du peuple « affamé et silencieux » de Corée – un drame de privations si grandes et d’un désespoir si intense qu’il dépasse presque l’imagination d’un membre de la « société d’abondance ». Le Père Schwartz y explique d’abord les circonstances qui l’ont amené à devenir un prêtre de paroisse à Busan en Corée plutôt qu’un missionnaire ; puis il relate son quotidien dans la paroisse en tant que pasteur, économiste, assistant social et psychologue au milieu d’un peuple dont la culture est si différente.

  • Poverty: Sign of Our Times

Le Père Al rappelle dans ce livre l'importance de relever le défi de la pauvreté. Il crie l'urgence et exprime la saine colère que tout individu devrait ressentir face à la misère de son prochain. 

  • A Heart for the Poor: The Thought and Spirituality of Msgr. Aloysius Schwartz (rédigé par Mgr Jesus-Romulo C. Ranada)

Cet oeuvre éclaire la pensée et la spiritualité du Père Al. Elle révèle un homme dont le cœur s'est tourné vers les plus pauvres. Son voeu est d'offrir plus d’amour à ceux qui n’en ont pas ou qui en ont moins, afin qu'ils se sentent entourés et appréciés pour pouvoir faire à leur tour, don de cet amour.

18 septembre 1930 - Naissance de Aloysius Schwartz

Le Père Al est né à Washington, D.C. Il est le fils de Louis F. Schwartz et de Cedelia A. Bourassa. Il grandit avec l'idée de devenir prêtre, afin d'aider les plus démunis.

1944 - Sa formation

En 1944, il entre au séminaire St. Charles dans le Maryland et obtient son baccalauréat au lycée Maryknoll. Il poursuit ensuite ses études de théologie à l’Université catholique de Louvain, en Belgique. A l’occasion d’une visite à Banneux en Belgique, où est apparue la Vierge des Pauvres, il a l’inspiration de dédier son sacerdoce au service des pauvres. Il consacre alors son temps libre à venir en aide aux sans-abris et aux plus pauvres en France, notamment dans les centres de l'Abbé Pierre.

29 juin 1957 - Ordination

Le Père Al est ordonné prêtre diocésain dans l’église de Saint Martin, à Washington, par Monseigneur McNamara, évêque auxiliaire de Washington.

8 décembre 1957 - Le Père Al arrive en Corée du Sud

Le Père  Al est assigné dans le diocèse de Busan, en Corée du Sud.

1961 - Création de Korean Relief

Profondément touché par la pauvreté qui sévit alors en Corée du Sud, après la guerre civile, il crée une association, originellement connue sous le nom de  « Korean Relief », aux États-Unis. Cette association a pour mission de collecter les fonds nécessaires pour financer son projet : venir en aide aux plus démunis en les accueillant dans des centres.

15 août 1964 - Création des Sœurs de Marie

Constatant qu’il a besoin d’aide pour mener à bien son projet et faire grandir sa mission, il fonde la Congrégation des Sœurs de Marie en 1964. Originellement appelées «  Sœurs  Mariahwe », elles ont pour vocation d'aider les plus démunis dans les centres construits par le Père Al.

A partir de 1964 - Construction des Villages en Corée du Sud

Grâce aux contributions financières de ses proches et de fidèles donateurs, le Père Al construit les premiers Villages pour Enfants en Corée du Sud. 

Dans ces Villages pour enfants encadrés par les Sœurs de Marie, il prend soin de ces orphelins, enfants abandonnés ou venant de familles extrêmement pauvres en leur offrant en plus de l’hébergement, une éducation et par conséquent un avenir plus prometteur.

Il construit, par ailleurs, des hôpitaux pour les plus pauvres atteints de la tuberculose et des hospices pour les personnes dans le besoin (sans-abris, personnes âgées et handicapées, enfants handicapés ou bien encore mères célibataires).

A partir de 1985 - Construction des Villages aux Philippines

Sa mission s'étend aux Philippines, où il crée un nouveau Village, à Cavite.

Octobre 1989 - Le Père Al apprend qu'il est malade

Le Père Al découvre qu’il est atteint de la sclérose latérale amyotrophique, plus connue sous le nom de maladie de  Lou Gehrig. Il accepte alors sa maladie avec sérénité comme un don de Dieu

A partir de 1990 - Construction des Villages au Mexique

En dépit de sa maladie qui l'empêche de se mouvoir, il poursuit son œuvre et crée le premier Village pour Enfants au Mexique, en 1990.

Sous la direction des Sœurs de Marie, la mission de Père Al s’étend depuis au Guatemala, au Brésil, au Honduras et en Tanzanie

16 mars 1992 - Le Père Al meurt de la sclérose

Il rend son âme à Dieu dans le Village pour Enfants de Manille et est enterré dans le Village de Cavite, aux Philippines. Peu avant sa mort, le Père Al avait nommé Sœur Michaëla Kim comme successeur.

10 décembre 2003 - Procès de la béatification et canonisation est ouvert

Le processus archidiocésain pour la béatification et la canonisation du Père Al, auprès de la Congrégation pour la Cause des Saints, a été officiellement ouvert à la Basilique de l'Immaculée Conception de Manille, aux Philippines.

22 Janvier 2015 - Père Al est déclaré “Vénérable”

Après avoir été déclaré "Serviteur de Dieu" en mai 2004, le père Al est déclaré "Vénérable", par un décret du Pape François. Cela signifie qu'il a vécu toutes les vertus de façon héroïque et peut ainsi porter le titre de “Vénérable”.